Comme vous le savez, pour le moment nos tournées de concerts sont annulées, car nous refusons de demander un pass sanitaire à notre public.

Alors depuis juillet 2021, nous organisons à chaque fois que nous le pouvons des bals populaires et solidaires, ouverts à toutes et à tous sans distinction.

Des milliers, des millions de mercis à vous tou.tes pour cette connexion si spéciale qui s’est créée entre nous en ces temps troublés 🙏Promis, on va tout faire pour continuer à ne rien lâcher sur ce chemin de l’irrévérence joyeuse et solidaire, libre, consciente et fraternelle. On vous donne rendez-vous en 2022, à la fin de l’hiver et au début du printemps, pour continuer à danser encore ! 

🙂 Prenez soin de vous, prenons soin de NOUS !

RETROUVEz HK ET SES COMPARSES DANS :

Sur scène, ils sont trois face à nous : un Président nouvellement élu, un homme fort et droit dans ses bottes, convaincu de son destin personnel et de la mission qui est la sienne. Il ne reculera devant rien ni personne, il se l’est promis ! À ses côtés, il y a cette femme qui croit en lui, parce que celui-là « il n’est pas comme les autres. Avec lui, c’est sûr, cette fois ça va changer pour de vrai ! » Et puis, il y a celui qui n’est rien, compagnon un brin aigri, désabusé par tant d’illusions perdues. Le premier de cordée enchante, la seconde chante, et le dernier déchante.
C’est ainsi que notre histoire commence…

Avec humour et dérision, ces trois personnages vont nous faire revivre les cinq dernières années sociales et politiques qu’a traversé notre pays. Ils finiront par questionner ce système politique basé sur l’espoir fou de l’avènement d’un sauveur providentiel tombant du ciel tous les cinq ans, avec son lot de promesses parfois intenable s, et sa posture de « Moi, Président de la République ». Iront ils jusqu’à nous apporter un début de réponse ? Transformeront ils cette scène artistique en tribune politique ? Se prendront ils au jeu du « Nous, on sait ce qu’il faudrait faire » ? Ou préféreront ils plutôt continuer à nous interpeller, s’amuser et nous amuser de tout cela, trublions chantants, rêveurs insolents heureux de nager à contre courant, aimant comme ils le disent en chanson : « faire preuve d’irrévérence, mais toujours avec élégance ».

Un spectacle drôle et éclairant, incisif, parfois touchant, qui nous amène à nous poser collectivement cette question : on continue comme ça ou on essaie autre chose ?

Distribution : Kaddour Hadadi, Saïd Zarouri, Mathilde Dupuch

Autour de ses 4 romans (J’écris donc j’existe, Néapolis, Le Cœur à l’outrage et Sans haine sans armes sans violence) et de sa bande dessinée Dounia, HK présente ses livres sous formes de débats, participation à des tables rondes et/ou lectures en musique…

@ Julien Pitinome.

HK est reconnu comme étant un artiste engagé. Les textes de ses chansons et de ses ouvrages nous sont souvent liés aux grandes problématiques sociales, politiques et environnementales telles que les migrations, l’exil, la société de consommation et ses dérives, le terrorisme… Derrière tous ces sujets, HK aime à nous poser la sempiternelle question du vivre ensemble. Avec ses mots et sa vision des choses, il préfère nous parler du « danser ensemble » : danser ensemble sur cette grande scène planétaire, cette Terre qui est notre hôte et dont les ressources ne sont pas illimitées; danser ensemble dans une époque où l’on élève des murs, des barricades, et où tout nous incite au cloisonnement et à l’individualisme; danser ensemble au-delà de nos différences, de nos divergences, de nos postures, ou encore de nos peurs.

Sur la base de ses textes et des sujets qu’ils abordent, HK intervient dans les écoles ou les structures sociales pour partager son amour de l’écriture et de la poésie, surtout quand elles nous parlent de nous.

Avec son complice Saïd Zarouri, deuxième chanteur du groupe Hk et les Saltimbanks, mais surtout comédien de formation, ils s’installent pour quelques jours dans une école ou dans une ville pour proposer un programme d’actions pouvant aller de la rencontre d’artiste (collège-lycée) et du spectacle pour enfants « Le Saltimbanque qui voulait rallumer les étoiles » (primaires) à l’atelier d’expression (écriture, chant, slam, théâtre). Suivant la durée de ces résidences d’artistes, ces rencontres et ateliers peuvent donner lieu à des restitutions en public.

@Anne Morange

 

“On a tous une histoire à vivre, à écrire, et à raconter. Il n’y a pas d’histoire qui vaille moins qu’une autre. L’Histoire n’est jamais rien d’autres que la somme de toutes nos petites histoires”

Des projections peuvent être organisées sur demande, en présence des réalisateurs et d’HK pour un moment convivial et musical. On ne pourra pas toujours être présents, mais on accompagnera les films à chaque fois qu’on le pourra ! 

1/ Documentaire « Les Quartiers ne lâchent rien ! » – 2016

En 2016, Samir Abdallah, réalisateur, a suivi HK lors d’une tournée acoustique dans les quartiers populaires : Pantin, Poitiers, Roubaix, Arras, Marseille, Rennes, Nantes, Grenoble, Lyon, Toulouse. Un film documentaire en est sorti montrant ces moments de musique et de débats sur le présent et l’avenir de nos quartiers.

Crédits : @Samir Abdallah

2/ Documentaire « HK, la plume et l’espoir » – 2021

Clémentine et Thomas Basty ont suivi HK au fil de l’année 2021, et nous relatent au travers de leur caméra la fabuleuse histoire de  « Danser encore ». Une chanson que les gens, partout en France et bien au-delà se sont réappropriée pour en faire le symbole d’une mobilisation citoyenne, joyeuse et fraternelle,  libre et insolente, artistique et non-violente.
Ce film témoigne d’une période de notre histoire où des artistes et des  citoyens ont fait la preuve que l’art, la culture et le lien social sont plus qu’essentiels, ils sont le fondement même de notre société : ils sont à la fois nos boucliers, nos boussoles et nos armes pour défendre nos idées et porter haut nos idéaux.

On est souvent sollicités par des associations solidaires ou des collectifs pour soutenir leurs actions. A chaque fois qu’on le peut on répond présents pour apporter notre soutien d’une manière ou d’une autre, n’hésitez pas à nous écrire pour en discuter !

Crédits : @Marie Cesaroni